Pièces de rechange +
Service Après-Vente
5% sur le deuxième article ajouté au panier
Livraison Gratuite +
En stock

BROYEUR DE BRANCHES ET VÉGÉTAUX – GUIDE D’ACHAT

Le Guide pour s’orienter dans le choix du Meilleur Broyeur de Branches et Végétaux
Rédigé par de Vrais Experts des Outils pour la Coupe et le Traitement du Bois

Le broyeur est devenu en quelques années un outil indispensable à tout équipement complet de matériel d’entretien. Qu’on s’en serve pour un travail amateur d’entretien du jardin ou qu’on s’en serve pour gérer l’entretien de grands terrains agricoles, désormais la loi ne permet plus la vieille pratique du brûlage. Pour des raisons de sécurité liées aux incendies et à la pollution, cette vieille habitude comporterait des sanctions civiles et pénales. Les matériaux comme les branches, la broussaille et les résidus d’élagage doivent donc être éliminés et ces masses de résidus (souvent abondantes et volumineuses) sont difficiles à déplacer vers les décharges prévues à cet effet. Le choix du meilleur broyeur n’est pas chose facile, mais avec ce guide d’achat nous essayerons de vous simplifier la vie. Le broyeur permet de broyer en réduisant au minimum le volume des déchets végétaux, et permet donc d’avoir ces 3 avantages :

  • Économiser du temps et des coûts de transport des déchets végétaux.
  • Produire des matières premières utiles pour fertiliser les plantes de jardin et les potagers (par exemple avec la pratique du compost).
  • Produire de l’énergie à travers l’autoproduction domestique du pellet (réalisable avec le dispostif prévu à cet effet, la machine à pellet).


    1. Conseils sur l’utilisation et sur les matériaux compatibles avec un broyeur

Branches de bois vert compatibles avec un broyeur


    1.1 Conseil n°1 : Ne broyer que le bois vert et frais

Il faut garder à l’esprit que les broyeurs, indépendamment du type d’alimentation et de la puissance, peuvent traiter seulement des branches de bois vert. Leur structure est en effet conçue pour travailler le bois “DÈS QU’IL EST COUPÉ”. Le bois sec, s’il est souvent broyé, finirait par endommager les lames et les couteaux qui composent l’appareil de coupe ou du moins conduirait à une usure rapide de cet appareil et de l’affûtage des lames et nuirait par conséquence à la capacité de coupe du broyeur.  


    1.2 Conseil n°2 : Les broyeurs ne sont pas adaptés pour les feuilles et les épines

Les épines et les feuilles ne sont pas adaptées au broyeur

Une autre caractéristique qui doit être prise en compte et qui est commune à tous les types de broyeurs est l’impossibilité de broyer les feuilles et les aiguilles. Le feuillage peut être inséré et par conséquent broyé seulement s’il est attaché à la branche.
En effet, tous les systèmes internes de coupe des broyeurs fonctionnent par entraînement. La branche est “attrapée” puis traînée vers l’intérieur, la faisant passer à travers les rouleaux ou les lames.
En revanche, en insérant exclusivement des tas de feuilles dans la trémie, celles-ci finissent par boucher inévitablement la trémie dans la partie la plus basse et la plus étroite, annullant ainsi l’effet de la force de gravité à cause de leur masse extrêmement limitée et à cause de leur grand volume. Ainsi l’effet d’entraînement qu’il y a pour les branches à la forme plus longue est annulé. Ce discours vaut également pour les aiguilles de pin et autres plantes du genre.


    1.3 Conseil n°3 : Feuilles de palmier et cactus

Les feuilles de palmier ne sont pas adaptées au broyeur

Les feuilles/branches de palmier, à cause de leur nature extrêmement fibreuse, sont probablement l’une des consistances les plus difficiles à broyer même pour le meilleur broyeur. Les feuilles de palmier sont extrêmement flexibles et résistantes, presque « comme des cordes », et peuvent causer des blocages dans le broyeur. Un discours similaire peut se faire à propos des résidus trop humides, comme les cactus et l’aloe vera par exemple, car ils peuvent causer des obstructions ou bien des problèmes au niveau de la sortie du broyeur. En effet, en phase de broyage, cette matière pourrait s’attacher aux parois et empêcher la bonne expulsion de la matière broyée. Ces difficultés sont particulièrement fréquentes dans tous les broyeurs de niveau hobby, qui de ce fait, ne sont pas du tout adaptés au broyage de ces matières. Pour des types de travail particulièrement difficiles comme ceux précédemment décrits, il faut nécessairement utiliser des broyeurs « professionnels » (dans le sens strict du terme) et qui sont actionnés par un moteur thermique ou par un tracteur (non par moteur électrique car ils ont une puissance limitée). Et qui aient si possible un numéro de tours assez élevé, des lames extrêmement robustes et affûtées, ainsi qu’une chambre de broyage particulièrement ample de manière à effectuer facilement le broyage, sans obstruer le broyeur.


    2. Les typologies de broyeurs

Lequel choisir ? Nous pouvons diviser les Broyeurs en trois grandes familles en fonction de l’alimentation du moteur dont ils sont équipés :

  • Broyeurs avec Moteur Électrique
  • Broyeurs avec Moteur Thermique
  • Broyeurs avec Raccord au Tracteur


    2.1 Broyeurs à moteur électrique

Les broyeurs alimentés par le courant électrique sont sans aucun doute les plus demandés et les plus diffusés pour une utilisation “domestique”, surtout grâce aux prix d’accès à la gamme qui peuvent aussi être très bas (à partir de 100€).
Vu le travail pesant qu’ils effectuent, ils ont besoin d’une bonne disponibilité de courant, c’est pourquoi il faut souvent avoir une fourniture d’énergie électrique au compteur de 3 Kw. En outre il serait opportun de ne pas les utiliser à une distance trop éloignée de l’habitation car, si nous les branchons a une rallonge, celle-ci ne doit pas excéder les 20-25 mt max afin de ne pas provoquer de surchauffe du moteur électrique (les câbles trop longs créent une dispersion de courant, ainsi une plus petite quantité de courant arrive au moteur et en détermine la surchauffe ou, dans les pires cas, l’endommagement). En utilisant une rallonge de 20-25 m, nous conseillons un diamètre du cuivre des fils électriques de 2,5mm minimum.

Ces machines peuvent être les BROYEURS ÉLECTRIQUES HOBBY, et sont caractérisés par :

  • moteur monophasé à balais
  • structure en plastique
Broyat réalisé par le Broyeur électrique avec bac de récolte intégré

Ils sont conseillés pour ceux qui doivent effectuer des travaux domestiques pour l’entretien du jardin. Ce sont sans aucun doute les plus diffusés justement grâce à leurs caractéristiques et aux prix très contenus (de 100 à 300 euros environ) ils font face aux exigences d’un public très vaste. Ce sont des machines conçues pour une utilisation dans les jardins de petites-moyennes dimensions, aptes à satisfaire le broyage des déchets de l’amateur du dimanche.
Le diamètre des branches que ces broyeurs réussissent à broyer peut aussi être très significatif, autour de 40-45 mm, mais ils ont la limite de la quantité. En effet, des branches d’un tel diamètre doivent être une exception, car leur structure, la mécanique et la motorisation ne permettent pas des travaux prolongés dans ce type de travail sur des gros diamètres.

En outre, nous pouvons dinstinguer deux typologies de configuration/équipements différentes.

  • broyeurs électriques hobby avec éjection libre
  • broyeurs électriques hobby avec bac de récolte intégré

La fonctionnalité de la machine ne change pas, mais vous pouvez choisir entre le côté pratique des seconds de pouvoir obtenir le résultat déjà rassemblé dans un bac, ou bien préférer la première typologie qui permet de déverser le broyat directement par terre ou dans un autre récipient appliqué à côté de la sortie du broyeur.

Les BROYEURS ÉLECTRIQUES PROFESSIONNELS au contraire sont caractérisés par :

  • Moteurs électriques professionnels à induction (monophasés et triphasés) de longue durée
  • Structure entièrement réalisée en acier
  • Rotor interne de broyage de grandes dimensions (dans certains cas, ils sont aussi 5 à 6 fois plus grands que les modèles hobby)
  • Trémie de grandes dimensions (très longue et avec une entrée très large, capable d’accueillir des branches plus grandes et volumineuses, ou diverses branches plus petites)
  • Production horaire beaucoup plus élevée par rapport aux broyeurs hobby
  • Diamètre de coupe (qui dans certains cas peut arriver jusqu’à 50 mm, permettant ainsi une utilisation plus continue dans le broyage de branches de cette taille)

Donc, généralement, ce sont des broyeurs qui ont des performances largement supérieures à celles des modèles électriques hobby sous tous points de vue. Grâce aussi aux moteurs à induction qui développent une puissance effective supérieure aux moteurs à balais, mais surtout une durée dans le temps supérieure à ces derniers, qui les rendent adaptés à des sessions intenses et prolongées. Nous pouvons dire la même chose pour la structure en acier qui offre une robustesse et une durée dans le temps bien différentes.

La facilité d’utilisation, grâce aux amples trémies de charge, permet aussi une productivité élevée dans le cas où on en ferait des usages plus intenses et prolongés.
C’est pourquoi ce sont des machines conçues pour l’usager le plus exigeant, qui ne se contente pas du petit broyeur électrique hobby à bas prix, et qui l’utilisent sur des jardins de grandes dimensions ou bien en campagne pour des travaux plus agricoles (broyage de restes d’élagage d’oliveraies, vergers, vignobles et autres résidus), avec une plus grande fréquence de branches de diamètres plus gros.

Le coût des machines de cette catégorie est bien différent, et peut, dans certains cas, monter jusqu’à 1000 euros, mais la satisfaction de ceux qui achètent ces machines est sans aucun doute proportionnelle.
Certains des meilleurs modèles de cette catégorie peuvent aussi être employés pour la production de broyat pour ensuite fabriquer du pellet à l’aide de la machine adaptée.

Broyat dérivé de l’action du broyeur


    2.2 Broyeurs à moteur thermique

Les broyeurs avec moteur thermique, grâce à leur structure en acier et à la puissance du moteur, sont souvent (pas toujours) classés comme des machines de niveau professionnel.  Les principaux arguments en faveur des broyeurs thermiques sont au nombre de deux :

  • Pour effectuer des travaux plus conséquents (par rapport aux broyeurs électriques), du point de vue des dimensions de la matière à broyer comme de la quantité.
  • Les broyeurs avec moteur thermique offrent la possibilité d’opérer en totale autonomie, et sont donc utilisables partout. Il n’y a pas besoin d’avoir de source d’énergie électrique à portée de main ni de tracteur ou de motoculteur.

Nuisance sonore, émissions de fumée (aujourd’hui limitées sur les moteurs dernière génération) et poids, sont des facteurs qui pourraient les rendre un peu moins adaptés à un milieu de travail domestique, mais ce sont justement ces facteurs, entre autres, qui en certifient la solidité et la puissance de même qu’une plus grande orientation vers les travaux de nature agricole.

Pour ceux qui veulent transformer les déchets du broyage en pellet, c’est exactement le type de broyeur qui est conseillé. Un bon broyeur avec tamis de 8 réussit à garantir une très bonne qualité de broyat. Nous traiterons cet argument plus avant dans ce guide et de manière plus détaillée dans un chapitre dédié.

Les BROYEURS THERMIQUES HOBBY sont caractérisés par :

  • moteur de puissance contenue (de 4 à 7 CV)
  • structure plus légère en plastique et en acier
  • trémie de petites dimensions
  • rotor de coupe avec une structure plus légère
  • équipement (la plupart du temps) avec cuve de récolte

Ils sont conseillés pour ceux qui doivent effectuer des travaux domestiques pour le nettoyage du jardin. Ce sont sans aucun doute les plus diffusés car grâce à leurs caractéristiques et à leur prix réduit (de 300 à 600 euros environ) ils font face aux exigences d’un public très vaste. Ce sont des machines conçues pour l’utilisation dans des jardins de petites-moyennes dimensions, capables de satisfaire le broyage des déchets végétaux de l’amateur du dimanche.
Le diamètre des branches qu’ils réussissent à broyer peut être aussi assez significatif, même autour de 40-45 mm, mais ils ont une limite dans la quantité. Des branches d’un tel diamètre doivent en effet être une exception, leur structure, la mécanique et la motorisation ne permettent pas d’effectuer des travaux prolongés dans ce type de travail de gros diamètre.

Les BROYEURS THERMIQUES PROFESSIONNELS en revanche sont caractérisés par :

  • Moteurs thermiques professionnels (Honda, Briggs&Stratton, Loncin etc.).
  • Structure réalisée intégralement en acier.
  • Rotor interne de broyage de grandes dimensions (dans certains cas 5 à 6 fois plus grandes par rapport aux modèles de niveau hobby).
  • Trémie de plus grandes dimensions (très longue et avec une entrée large, capable d’accueillir des branches plus grandes et plus volumineuses, ou diverses branches plus petites simultanément).
  • Production horaire beaucoup plus élevée par rapport à celle des broyeurs hobby.
  • Diamètre de coupe (qui peut aussi atteindre 80/120mm pour les modèles les plus grands, permettant ainsi une utilisation plus longue pour le travail de broyage des branches de cette taille).

Il s’agit donc généralement de broyeurs qui ont des performances largement supérieures aux modèles électriques à tous points de vue. Grâce également aux moteurs thermiques (6/15cv) qui développent une puissance effective bien supérieure à celle des moteurs électriques, mais surtout une durée supérieure qui les rend adaptés à des sessions intenses et prolongées. Nous pouvons dire la même chose à propos de la structure en acier qui confère une robustesse et une durée dans le temps bien différentes. Et la facilité d’utilisation grâce aux amples trémies de charge, permet également une productivité élevée dans le cas où on l’utiliserait de manière plus intense et pendant de longues durées.
C’est pourquoi ce sont des machines conçues pour l’usager plus exigeant, qui ne se contente pas d’un broyeur électrique et qui l’utlise dans des jardins de grandes dimensions ou bien aussi à la campagne pour des travaux plus agricoles (broyage de déchets d’élagage des oliveraies, des vergers, des vignobles et autres déchets végétaux), avec une plus grande fréquence de branches de gros diamètre.
Le coût des machines de cette catégorie est bien différent, et peu parfois dépasser les 2000 euros.


    2.3 Broyeurs sur tracteur

Les broyeurs sur tracteur sont ceux qui réussissent à développer une capacité de coupe supérieure par rapport à tous les autres, grâce au raccord au tracteur qui dispose d’une puissance quasi “illimitée” si on la rapporte à l’absorption effective d’un broyeur, petit ou grand (les plus grands arrivent à absorber 30 CV max). 
Ils permettent de travailler les bûches ou les brindilles de 5 à 10 centimètres de diamètre (en fonction du modèle de broyeur plus ou moins grand) ou d’atteindre aussi les 15 cm de diamètre, c’est-à-dire de vrais troncs, sur les modèles les plus grands et plus professionnels.

Au vu de ses caractéristiques, le broyeur à tracteur est évidement un outil adapté au monde agricole . Sa structure et sa puissance le rendent adapté aux travaux moyens-grands.

Les principaux arguments en faveur du broyeur à tracteur sont au nombre de deux :

  • Ils arrivent à broyer des troncs de diamètre remarquable, jusqu’à 15 centimètres
  • Mobilité : une fois attachés au tracteur ils peuvent être transportés partout.

À la différence des autres typologies de broyeurs, ceux à tracteur sont uniquement professionnels. Comme nous l’avons déjà mentionné, leur grande capacité de travail les rends adaptés à des travaux agricoles.

Les dimensions et la nécessité de devoir les attacher à un tracteur les rend peu pratiques et peu fonctionnels pour les travaux de niveau hobby ou de jardinage.


    3. Les systèmes de coupe des broyeurs

Rotor avec lames

Les systèmes de coupe des broyeurs sont de trois types différents :

  • Disque avec lames
  • Disque avec lames + marteaux flottants
  • Rouleau (ou engrenage)


    3.1 Disque avec lames

Le système de coupe par disque à lames est un système de coupe constitué par un disque d’acier sur lequel sont montés des couteaux ou des lames (généralement deux).  En traversant le lames du rotor, la matière est hachée. Ce type de coupe garantit un degré de raffinement du bois MOYEN (3/5 cm).

C’est le système le plus simple et traditionnel appliqué aux broyeurs. On peut le trouver sur les broyeurs de diverses typologies. Ils sont souvent montés sur les broyeurs électriques de classe moyenne-basse adaptés à une utilisation hobby. Nous pouvons cependant trouver ce système sur des broyeurs thermiques ou à tracteur, même les plus grands.


    3.2 Disque avec lames + marteaux flottants

Celui à disque avec lames et marteaux flottants est l’évolution du système à lames à peine décrit : c’est un système de coupe qui perfectionne encore plus le hachage de la matière à éliminer, car il met en oeuvre un double travail. Au levier sur lequel sont montées les lames qui effectuent le premier hachage (voir la description au paragraphe précédent), on ajoute le deuxième travail effectué par une série de puissants marteaux affûtés qui se trouvent dans la chambre immédiatement postérieure au disque avec lames. La matière pré-travaillée par ce dernier en passant à travers les marteaux est littéralement centrifugée. Ce travail permet d’obtenir un résultat plus homogène, mais surtout un HAUT degré de raffinement du bois (2/3 cm).

Certaines entreprises productrices de broyeurs avec le système de disque avec lames et marteaux flottants qui associent un système ultérieur à tamis interchangeables. Ces tamis, de diverses mesures, permettent au broyeur d’affiner ultérieurement le produit. Les tamis les plus communs ont des trous de 15 et 10 mm afin d’obtenir un broyat de différentes dimensions. Dans certains cas, on trouve des tamis de 8 mm.

C’est justement pour cette raison que les broyeurs avec disque à lames et marteaux flottants, associé à un tamis de la bonne grandeur, peuvent être employés pour la production de broyat de dimensions adaptées pour les machines à pellets, permettant ainsi la production de pellet à la maison.


    3.3 Rouleau ou engrenages

Le système à rouleau est un système de coupe plus grossier mais sans aucun doute plus puissant. Grâce aux rouleaux, il est possible de broyer des déchets végétaux au diamètre supérieur à 10 cm. Le rouleau travaille avec difficulté le feuillage et le matériel de petites dimensions, mais permet de broyer avec facilité le matériel boisé de dimensions moyennes/grandes. Ce type de coupe garantit un bas degré de raffinement du bois (4/5 cm).


    4. Typologies de broyeurs en fonction du nombre de trémies

  • Trémie double
  • Trémie simple

Dans le choix d’un broyeur, nous pourrions considérer comme une valeur ajoutée la présence d’une double trémie. En effet, à première vue cette caractéristique pourrait faire penser à un produit plus articulé et à un fonctionnement complet. Cependant, en faisant une analyse plus profonde nous rencontrons une autre réalité. Dans ce type de broyeurs une trémie est réservée au travail du matériel boisé, qui dans certains cas peut aussi être représentée par des bûches. Une autre trémie est réservée au travail de petits déchets végétaux verts ou feuillus. C’est justement cette séparation qui rend ces broyeurs peu attractifs. La sélection, nécessaire avant de commencer le broyage, rend le travail de l’opérateur pénible et plus lent.

C’est justement pour cette raison que les broyeurs les plus diffusés sont ceux avec la trémie simple. En effet, la trémie unifiée offre l’avantage de pouvoir éliminer l’opération lente et pénible de sélection. L’opérateur pourra donc procéder à l’opération de broyage de manière massive et sans contrôler la matière boisée.

Comments

  1. Pingback:Guide sur la fabrication du pellet à la maison | AgriEuro Blog

Leave a Reply

Your email address will not be published.