Pièces de rechange +
Service Après-Vente
5% sur le deuxième article ajouté au panier
Livraison Gratuite +
En stock

POMPE ÉLECTRIQUE DE JARDIN ET AUTOCLAVE – GUIDE D’ACHAT

Le Guide pour s’orienter vers le choix de la Meilleure Pompe Électrique de Jardin
Rédigé par de vrais Experts des Machines pour l’Irrigation


    1. Introduction

La pompe électrique de jardin, ou pompe de de surface, est un instrument pratique et efficace pour la petite irrigation domestique ou pour l’approvisionnement d’eau de service pour la maison : la partie intéressante réside dans le fait qu’elle peut fonctionner en utilisant des sources alternatives comme des citernes où l’eau de pluie est récupérée ou des bassins d’eau naturels.

Ces pompes électriques sont des instruments de niveau hobby parfaits pour une irrigation non intensive des jardins et des potagers. Comme nous l’avons mentionné, en plus d’aspirer l’eau de l’installation hydrique, ces pompes peuvent aspirer l’eau de citernes, cuves, cours d’eau ou encore des lacs. Évidemment, par rapport à leurs sœurs équipées de moteur thermique, les motopompes, les pompes électriques de surface présupposent des utilisations moins intenses.

Puisqu’ils peuvent utiliser l’eau de pluie pour irriguer le jardin et les potagers, ces modèles éviteront le gâchis d’eau et permettront des économies remarquables au niveau de la consommation d’eau domestique.

Ces pompes sont adaptées pour le transfert de l’eau (par exemple d’une citerne à l’autre) ou pour la “petite” irrigation par écoulement pour le jardin. Nous ne garantissons pas sa compatibilité avec une utilisation associée à des arroseurs de toutes les typologies ou à des installations d’irrigation en tout genre, (qui doivent être conçues par un technicien à l’aide de calculs sur le débit, la hauteur d’élévation, la pression, le diamètre des tuyaux, les soupapes, les buses etc…) qui peuvent avoir besoin de pompes plus spécifiques pour les installations.

Pompe électrique Einhell pour irrigation


    2. Pompes électriques auto-amorçantes

Les pompes électriques de surface utilisées pour l’irrigation du jardin ou pour l’eau de la maison sont des pompes électriques auto-amorçantes. Ce terme suggère que l’amorçage de l’eau par la pompe est automatique.

Les pompes de jardin peuvent être auto-amorçantes ou centrifuges. Pour être activées, ces dernières ont besoin que le tuyau d’aspiration se remplisse d’eau. Avant que les pompes commencent à fonctionner, les tuyaux sont remplis d’air, le liquide poussera donc cet air vers l’extérieur : une opération de ce genre s’appelle amorçage. Dans les pompes centrifuges, cette opération doit se faire manuellement : pour être activée, la pompe a besoin que le groupe pompe soit rempli d’eau certes, mais elle a aussi besoin que les tuyaux d’aspiration soit remplis.
Pour les pompes électriques auto-amorçantes en revanche, le tout se fait de manière automatique : le tuyau d’aspiration se remplit tout seul de manière graduelle en faisant sortir l’air.


    3. Débit, Hauteur d’élévation et Aspiration

La meilleure pompe électrique de jardin doit être choisie en fonction de trois paramètres principaux : hauteur d’élévation, débit et aspiration.

  • Aspiration : c’est la hauteur maximale d’aspiration de l’eau, elle mesure la distance entre la superficie de l’eau et la pompe.
Aspiration et hauteur d’élévation de la pompe électrique
  • Le débit est la quantité, exprimée généralement en litres /heure (l/h), d’eau que la pompe aspire : c’est la masse d’eau par unité de temps qui réussit à passer à travers la section de la pompe. Le débit maximum est mesuré à la sortie du refoulement en considérant la hauteur d’élévation à 0. Donc en fonction des exigences, nous pourrons trouver quelle pompe choisir. Par exemple, plus le bassin duquel on doit transvaser l’eau est grand, plus on aura besoin d’une pompe avec un grand débit pour effectuer le travail le plus vite possible. Le débit diminue à l’augmentation de la hauteur d’élévation.
  • La hauteur d’élévation indique en revanche le dénivelé maximum d’élévation que la pompe peut couvrir lors du transport de l’eau. La hauteur d’élévation indique la capacité qu’a la pompe de déplacer l’eau d’un point à l’autre et nous pouvons la mesurer comme la différence en mètres qui existe entre le point où l’eau est aspirée et le point où la pompe réussit à l’envoyer. Cette valeur, généralement mesurée en mètres, doit être considérée avec le débit. Entre débit et hauteur d’élévation il existe essentiellement une relation inversement proportionnelle, comme on peut le voir sur le graphique.

La hauteur d’élévation est donc une valeur qui considère la distance à atteindre + la hauteur à laquelle on doit porter l’eau. Faisons un exemple pratique pour comprendre comment calculer la hauteur d’élévation :

Relation entre hauteur d’élévation et débit

MÉTHODE SIMPLIFIÉE POUR LE CALCUL DE LA HAUTEUR D’ÉLÉVATION.
10 mètres de distance valent 1 mètre de hauteur.
Si nous avons 20 m de hauteur et 50 m de distance il nous faudra une pompe électrique avec une hauteur d’élévation d’au moins 25 m.

ENTRE HAUTEUR D’ÉLÉVATION ET DÉBIT, IL EXISTE UNE RELATION INVERSEMENT PROPORTIONNELLE. Au maximum de la hauteur d’élévation, le débit est de 0. Les valeurs de débit et de hauteur d’élévation sont insérées à l’intérieur d’un graphique : pour chaque valeur de débit, il est possible de trouver la valeur de hauteur d’élévation conséquente. La courbe qui passe par les points est généralement une droite qui peut être plus ou moins plate, ou viceversa, plus ou moins raide. Les pompes qui ont une courbe “plus plate” assurent peu de variation de hauteur nominale mais de fortes variations de débit : les pompes qui présentent une droite plus « raide » génèrent de fortes variations de hauteur nominale et un débit plus constant.


    4. Utilisations principales

Les pompes électriques que nous avons traitées sont strictement conçues pour des utilisations et des travaux de niveaux hobby. Pour une utilisation strictement professionnelle, voir même industrielle, il vaut mieux se tourner vers d’autres produits.
Les pompes électriques de jardin trouvent donc leur rayon d’action dans le jardin de la maison ou dans les habitations mêmes. Les utilisations sont donc essentiellement deux :

  • Irrigation
  • Eau de service
  • En ce qui concerne l’irrigation, celle-ci concerne essentiellement le potager et le jardin. L’utilisation principale d’une pompe électrique réside dans l’exploitation de l’eau présente dans les puits ou dans les grandes citernes pour une irrigation la plus écologique possible.
  • À la maison, et surtout dans les immeubles, on utilise des pompes électriques auto-amorçantes afin de fournir de l’eau de service à l’habitation lorsque par exemple l’eau fournie n’a pas la bonne pression pour effectuer tous les travaux domestiques et les fonctionnalités demandées (eau de service pour électro-ménager comme la machine à laver, eau pour les WC etc.).


    5. Pompes Autoclaves

Pompe électrique avec autoclave Stanley

Les pompes électriques autoclaves sont équipées d’un réservoir intégré qui maintient la pression de l’eau stable. Cette machine garantit l’eau de service à bas coût pour toute la maison (pour les machines à laver, les évacuations, etc..) Nous parlons d’un produit vraiment pratique pour toutes les familles. Elle peut être utilisée avec de l’eau de pluie pour alimenter les WC de la maison et les électro-ménagers.

La pompe électrique autoclave pompe l’eau de service dans toute la maison de manière automatique et garantit ainsi des économies remarquables pour les familles : elle permet d’avoir de l’eau de service à bas coût à la maison en utilisant des sources alternatives comme des citernes ou des cuves lorsque la pompe électrique est auto-amorçante.

Elle est utilisée dans beaucoup d’immeubles surtout lorsque l’eau fournie par les réseaux publiques n’ont pas de pression élevée. Une pompe autoclave contient :

Réservoir de 20 L qui peut être rempli d’eau provenant du réseau publique ou de sources alternatives comme les puits ou les citernes en cas de pompe électrique auto-amorçante.
Pompe électrique, désormais, il s’agit presque toujours d’une pompe auto-amorçante, avec des dimensions et une puissance proportionnelles au réservoir auquel elle est branchée.
Pressostat, capteur automatique qui se présente sous la forme d’un interrupteur en fonction des pressions atteintes.
Manomètre, pour régler les pressions atteintes.

Après avoir réglé la pression de l’eau qui doit sortir des robinets de la salle de bain, la pompe électrique commence à pomper de l’eau, elle est dotée d’une chambre d’air interne qui sert d’amortisseur. En allumant la machine à laver, en ouvrant un robinet ou en actionnant la chasse d’eau, la pression de la pompe descend jusqu’à ce que le pressostat ne fasse repartir la pompe automatiquement. En fermant le robinet, la pression remonte et la pompe électrique est à nouveau arrêtée. La chambre à air a le but de régler la pompe car autrement, en cas de perte de pression, due par exemple à des dégats dans la tuyauterie, ces dégâts font s’allumer et s’éteindre la pompe continuellement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.