Pièces de rechange +
Service Après-Vente
5% sur le deuxième article ajouté au panier
Livraison Gratuite +
En stock

TONDEUSE À BATTERIE – GUIDE D’ACHAT

Le Guide pour s’orienter vers la Meilleure Tondeuse à Batterie
Rédigé par de vrais Experts des Outils de Jardinage


    1. Introduction

La tondeuse avec alimentation à batterie se diffuse de plus en plus et gagne du terrain face aux tondeuses électriques et aux tondeuses thermiques.
En effet, il y a environ 10 ans, quand les premiers exemplaires furent introduits sur le marché, ils étaient tous de petites dimensions et se présentaient comme l’alternative directe à la tondeuse électrique, le câble électrique en moins. En revanche avec l’évolution de la technologie, elles représentent désormais le top de la technologie dans le milieu des tondeuses et se sont aussi beaucoup développées au niveau de la coupe, c’est pourquoi nous trouvons sur le marché des petites tondeuses à batterie comme alternative directe à la petite tondeuse électrique, mais aussi de grands modèles en mesure d’effectuer parfaitement le travail des tondeuses thermiques plus grandes. Voici les étapes principales qui ont permis ce développement :

  • L’introduction de moteurs toujours plus puissants (jusqu’à 80 volts ou même 120 volts).
  • Les grands pas en avant faits pour augmenter l’autonomie de travail, grâce principalement à des technologies comme les batteries au lithium avec un ampérage important.
  • La traction, accessoire toujours plus diffusé.

Aujourd’hui, les plus grandes tondeuses électriques peuvent tondre sans problèmes des surfaces jusqu’à 1500 m².


    2. Les propriétés principales

1) La caractéristique principale est sans aucun doute la simplicité d’utilisation. En effet, l’utilisation est similaire aux principaux appareils à batterie diffusés dans tous les secteurs, pour lesquels nous sommes tous habitués à effectuer la recharge du produit avec le chargeur de batterie offert. Nous pouvons y ajouter deux avantages ultérieurs qui la distinguent des classiques tondeuses électriques et thermiques :

  • Absence de câble d’alimentation qui peut se révéler très gênant sur une tondeuse qui peut travailler aussi sur des distances moyennes-grandes.
  • Elles n’ont pas besoin de carburant, ni de procédure de démarrage spécifique pour le moteur. Il est plus facile et immédiat d’appuyer sur un bouton ou d’actionner un levier pour faire démarrer le moteur…

2) Nous avons ensuite le second avantage sans égal, l’absence presque totale d’entretien, qui se limite exclusivement au maintient de la charge de la batterie (surtout dans les périodes d’inactivité prolongées), et au maintient de l’affûtage de la lame.

L’avantage est donc important face à une tondeuse thermique, qui exige un entretien plus élaboré (maintien de la fraîcheur du carburant, contrôle du niveau d’huile et changement périodique, nettoyage du filtre à air, contrôle et remplacement de la bougie).


    3. Largeur de coupe de la Tondeuse

Établissons une classification en fonction des dimensions, ou mieux encore, en fonction de la largeur de coupe :

Lame 30/35 cm  Tondeuses à batterie très petites jusqu’à 150 m²
Lame 36/40 cm Tondeuses à batterie petites 200 / 300 m²
Lame 41/45 cm Tondeuses à batterie moyennes-petites 350 / 500 m²
Lame 46/50 cm Tondeuses à batterie moyennes-grandes 600 / 800 m²
Lame 51/55 cm Tondeuses à batterie grandes 900 / 1500 m²

Lorsque les premières tondeuses à batterie sont arrivées (il y a 10 ans), elles étaient toutes équipées d’une batterie au plomb.


    4. Types de batterie

Il existe deux typologies principales de batterie :

  • Batterie au plomb
  • Batterie au lithium

La batterie au plomb est la première batterie entrée sur le marché (il y a environ 10 ans) et montée sur des tondeuses à batterie, mais elle a désormais presque disparu (et pas seulement des tondeuses à batterie mais aussi d’une bonne partie des appareils à batterie). Et si vous deviez trouver des modèles avec des batteries au plomb, évitez-les. Pourquoi ? La batterie ne dure que quelques années et durant ces années elle a tendance a perdre rapidement sa capacité de recharge à cause de l’effet de mémoire.

La batterie au lithium est désormais montée sur presque toutes les tondeuses à batterie dernière génération, de toutes les tailles. Nous trouvons différentes technologies de lithium, à partir desquelles il est objectivement difficile d’affirmer laquelle est la meilleure entre toutes (lithium, ions de lithium, ions de lithium +, lithium-polymères, etc.). Le détail fondamental selon nous est simplement de s’assurer que la tondeuse soit équipée d’une batterie au lithium. Et le point suivant, encore plus important, est d’établir le niveau de puissance et d’autonomie nécessaires à vos exigences.


    5. Puissance – Autonomie de travail

Introduisons les deux données techniques fondamentales qui déterminent la puissance et l’autonomie de travail, que vous trouverez dans la fiche technique de chaque tondeuse à batterie sur le marché :

V = voltage

A = ampérage

Le Voltage est généralement considéré comme la puissance de la tondeuse, tandis que l’Ampérage est communément associé à l’autonomie de travail.
Ces associations sont partiellement vraies car en réalité les deux données ont une influence sur la puissance rendue comme sur l’autonomie. Introduisons maintenant une troisième donnée, la puissance des moteurs des appareils électroniques (ou de leurs batteries), qui s’exprime en Watts :

W = watt

Vous ne trouverez pas toujours cette informations sur les fiches techniques, comment peut-on l’obtenir ?

W = V x A (watt = voltage x ampérage)

Faisons un exemple : une tondeuse avec une batterie de 40 volts et 4 ampères aura une puissance de 10 x 4 = 160 watts.
Attention : ne pas comparer les watts d’une tondeuse électrique normale avec les watts calculés sur une tondeuse à batterie qui ne sont pas comparables (par exemple, nous nous retrouverions à comparer 1600 watts d’une tondeuse électrique normale avec 160 watts d’une tondeuse à batterie, qui sont cependant basés sur des logiques de calcul différentes qui feraient paraître une tondeuse à batterie moins puissante en apparence, tandis que la plupart du temps ce n’est pas le cas).

C’est pourquoi nous conseillons de multiplier, lorsque vous évaluez des modèles, le voltage par l’ampérage, et de comparer cette donnée finale pour évaluer les puissances.
Cependant une donnée de voltage plus élevée a tendance à indiquer une puissance exprimée sur la lame plus haute, tandis qu’une donnée d’ampérage plus élevée aura tendance à indiquer une capacité d’autonomie de travail plus importante.

À ce propos, il faut toujours vérifier la donnée “autonomie de la batterie” ou bien “autonomie de travail” souvent indiquée par certains producteurs dans la fiche technique des produits.

Établissons un classement en fonctions des niveaux de puissance / autonomie :

18/20 volts 2 o 4 Ah puissance très basse terrains très petits coupe 30 / 34 cm
24 volts 2 o 4 Ah puissance basse terrains petits coupe 35 / 38 cm
36/40 volts 2 o 4 Ah  puissance moyenne-basse terrains moyens-petits coupe 39 / 42 cm
48 volts 2,5 o 5 Ah puissance moyenne terrains moyens coupe 42 / 44 cm
60 volts 2,5 o 5 Ah puissance moyenne-haute terrains moyens-grands coupe 45 / 47 cm
80 volts  2,5 o 5 Ah puissance hauteterrains grands coupe 48 / 53 cm
120 volts  2,5 o 5 Ah puissance très haute terrains grands coupe 48 / 53 cm

Les niveaux de puissance sont donc presque toujours proportionnés (pour ne pas dire progressivement correspondants) au classement des dimensions ci-dessus.

Comment est calculée la puissance des tondeuses à batterie dotées de 2 batteries ou plus ?

En effet aujourd’hui beaucoup de producteurs s’orientent de plus en plus vers l’utilisation des batteries plus petites appliquées sur une vaste gamme d’outils. Nous trouvons désormais beaucoup de tondeuses à batterie avec 1, 2, 3 ou même 4 batteries !

En général, les producteurs suggèrent d’additionner le voltage de chaque batterie offerte.
Exemples :

* tondeuse avec 2 batteries de 18 volts et 2 Ah ==>> équivaut à 36 V – 2 Ah  
* tondeuse avec 3 batteries de 20 volts et 2,5 Ah ==>> équivaut à 60 V – 2,5 Ah 


    6. Multifonctions

Comme nous l’avons déjà vu dans le chapitre précédent, l’un des éléments fondamentaux à la base de l’achat d’une tondeuse à batterie est celui de la MULTIFONCTIONNALITÉ.
En effet, l’objectif de chaque producteur, à partir des plus notoires, est de gâter les clients attachés à une marque, non seulement avec un seul outil mais avec une vaste gamme élargie d’outils, tous basés sur la même unité d’alimentation, une seule batterie (ou 2 ou 3 batteries égales entre elles) et un seul chargeur. Comme par exemple pour la gamme Worx illustrée ci-dessous :

Cela permet d’économiser car le coût d’un outil à batterie peut être déterminé même par plus de la moitié du prix de la batterie (et parfois aussi par le chargeur). Ce concept permet donc d’acheter une seule batterie ou bien 2 batteries pour alimenter toute une série d’outils divers, en faisant des économies importantes.
Le second avantage est la simplicité qui en découle du fait d’avoir un seul chargeur et un seul type de batterie à recharger pour actionner tous les outils du garage !

En outre, la dernière tendance voit de nombreux producteurs s’orienter vers des batteries aux dimensions toujours plus petites, mais utilisées en quantités multiples sur des outils avec une absorption de puissance élevée ou avec un besoin d’autonomie de travail important.

De cette manière, les producteurs réussissent à satisfaire de manière très flexible, avec le même type de batterie de petite taille de l’outil électrique (par ex. perceuse) qui a une absorption faible et qui a une batterie, à la machine d’absorption moyenne (par ex. tronçonneuse électrique) qui a 2 batteries, jusqu’à l’outil de grandes dimensions (par ex. grande tondeuse) qui a une absorption et peut arriver à avoir jusqu’à 3 ou 4 batteries.

L’objectif est donc de faire fonctionner tous ces outils différents avec un seul type de batterie (et de chargeur).


    7. Types de châssis de la tondeuse

Nous trouvons principalement deux types de châssis :

  • Châssis en ABS (plastique) – hobby
  • Châssis en Acier émaillé– semiprofessionnel

Les châssis en ABS-plastique équipent généralement les 4 premières catégories que nous avons citées ci-dessus, donc les tondeuses électriques à batterie à partir de 30 cm de largeur, jusqu’à un maximum de 42 – 44 cm de largeur. En ce qui concerne la puissance, tous les modèles vont généralement jusqu’à un maximum de 48 volts.
C’est un châssis de nature hobby et économique, mais il renferme tout de même quelques avantages :

  • Il est robuste, bien qu’il soit en plastique
  • Il n’a pas le problème d’oxydation typique des châssis en acier
  • Il est moulé en fusion, il a donc une forme bien modelée qui garantit un flux correct de l’herbe coupée et en général une bonne efficacité de récolte dans le sac.

Le Châssis en Acier équipe presque toujours les tondeuses de la cinquième à la septième catégorie des catégories ci-dessus, et donc des tondeuses avec une largeur de coupe de 45 cm de largeur et plus. En ce qui concerne la puissance, les modèles à partir de 60 volts et plus (donc les 80 et 120 volts). Il est de type semi-professionnel et coûte plus cher. Les caractéristiques principales sont la robustesse et les dimensions plus grandes par rapport au châssis en plastique.


    8. Types de réglages de la hauteur

Principalement deux types :

  • Réglage avec 4 leviers, un par roue (plus pratique et structuré que le précédent – dispose en général de 4 ou 5 réglages disponibles)
  • Réglage centralisé avec un seul levier (le plus pratique et le plus rapide – dispose en général de 4 ou 5 réglages disponibles)

Les deux permettent de régler la hauteur de coupe d’un minimum d’environ 3 cm à un maximum de 8 cm, de 4 à 7 choix de hauteurs possibles (en fonction de la marque et du modèle).


    9. Les systèmes de coupe

Sur les tondeuses à batterie, nous pouvons retrouver les 4 typologies principales de coupe des tondeuses :

  • Récolte arrière avec bac (généralement présent sur tous les modèles)
  • Éjection postérieure grâce au déflecteur (pratiquement toujours présente)
  • Éjection latérale (présente sur une petite sélection de modèles plus grands à voltage élevé)
  • Coupe mulching (disponible sur une bonne partie des modèles, plus souvent sur ceux de la gamme moyenne-haute)

Récolte avec bac : le système traditionnel, l’herbe coupée est récupérée pour être ensuite éliminée hors du jardin.

Éjection postérieure : laisse l’herbe coupée grossièrement sur le terrain par l’arrière (en-dessous du déflecteur).  

Éjection latérale : beaucoup plus efficace que le système précédent (qui a tendance à se boucher facilement en cas d’herbe un peu plus haute ou plus dense) ce système éjecte l’herbe coupée sur le côté sans la hacher. En général, il est possible de couper même l’herbe plus haute que la normale.

Coupe mulching : l’herbe est hachée (presque centrifugée) par la lame spéciale en rotation avant d’être laissée sur le terrain. L’herbe est éjectée de manière plus homogène, sur toute la largeur de la tondeuse et non concentrée sur un côté comme pour les deux systèmes précédents. Cependant la coupe mulching doit tondre uniquement l’herbe de hauteur moyenne-basse afin de pouvoir donner le meilleur résultat ; dans ce cas le travail est très précis (s’il est effectué avec la bonne fréquence, il peut donner l’effet optique de l’herbe à peine récupérée et éliminée alors qu’elle juste hachée et laissée sur place).


    10. Tractée ou à poussée manuelle

Nous trouvons une offre très vaste de tondeuses à poussée manuelle comme de tondeuses tractées.
La traction a fait son entrée très récemment, mais en quelques années seulement elle arrive déjà à équiper un très grand nombre de modèles, même s’il s’agit principalement des tondeuses à batterie de moyennes et grandes dimensions, plus spécifiquement les 60 volts et plus ou avec une largeur de coupe de 45 cm et plus (les trois dernières catégories du classement ci-dessus).

Nous rappelons ici dans quels cas choisir une tondeuse à poussée manuelle et dans quels cas choisir une tondeuse tractée.

La tondeuse à poussée manuelle nécessite plus d’effort de la part de l’usager pour la pousser, elle est donc principalement adaptée pour :

  • Les petits jardins
  • Les jardins avec obstacles dans lesquels la traction se révèlerait peu pratique (arbres, buissons, massifs, pots, bancs, etc..)

La tondeuse tractée est en revanche préférable pour :

  • Les jardins moyens/grands (de 300/400 m² et plus)
  • Espaces sans obstacles, car la rapidité de la traction est assez soutenue et doit donc être actionnée dans des espaces assez longs et rectilignes.


    11. Entretien

Nous présentons ce chapitre plus pour rappeler que l’entretien d’une tondeuse à batterie est vraiment réduit à l’essentiel, pour ne pas dire inexistant.

Quelques précautions avant tout :

  • Recharger la/les batterie/s après chaque utilisation (de manière à ce qu’elle reste chargée lors des périodes d’arrêts, évitant qu’elle puisse être endommagée si elle est partiellement déchargée durant ces intervalles).
  • Laisser la batterie en dehors de la machine
  • En hiver, lorsque la tondeuse est à l’arrêt durant plusieurs mois, il pourrait être nécessaire d’effectuer quelques recharges en plus ou au moins un contrôle de la charge de la batterie (toujours s’en tenir au informations du manuel offert !).

Nous ne tiendrons à l’esprit qu’une seule vraie opération d’entretien : l’affûtage des lames.

Lorsque la tondeuse est neuve, la lame est clairement déjà aiguisée mais avec l’utilisation fréquente ou intense, les lames peuvent s’user et c’est pourquoi il faut donc aiguiser les lames. C’est une opération qui peut se faire facilement en autonomie à la maison.


    12. Les marques principales

Le champs des marques est très vaste, les opinions y sont très différentes et on y risque de tomber dans des préjugés sur la qualité des marques de type personnel qui pourraient ne pas refléter la réalité des choses, l’évolution constante des technologies des diverses marques, ou simplement les opinions d’autres experts.

C’est pourquoi de manière partielle nous nous limitons à observer que les marques les plus connues au niveau de la renommée et de la qualité sont les suivantes (dans l’ordre alphabétique) :

  • Bosch (tailles produites : petites / moyennes)
  • Gardena (tailles produites : petites / moyennes)
  • Makita (tailles produites : moyennes / grandes)
  • Pellenc (tailles produites : grandes)
  • Snapper (tailles produites : grandes)
  • Stiga (tailles produites : moyennes / grandes)
  • Stihl (tailles produites : petites / moyennes)

En réalité, le marché voit des dizaines de marques plus ou moins importantes (par ex. Apina, Black&Decker, Blue Bird, Castelgarden, Echo, Einhell, Greenworks, Swift, Wolf Garten, Worx, etc…), certaines avec un niveau de qualité qui n’a rien à envier aux marques notoires indiquées ci-dessus.
C’est pourquoi nous vous invitons à garder précieusement ce guide, et à analyser les divers modèles sur la base des indications que nous vous avons donné de manière à faire le choix le plus juste et adapté à vos exigences.

Leave a Reply

Your email address will not be published.