Pièces de rechange +
Service Après-Vente
5% sur le deuxième article ajouté au panier
Livraison Gratuite +
En stock

SOUFFLEUR ASPIRATEUR À FEUILLES – GUIDE D’ACHAT

Le Guide pour s’orienter vers le choix du Meilleur Souffleur Aspirateur à Feuilles
Complet et Rédigé par de vrais Experts du Jardinage et de l’Entretien des Extérieurs

Chaque année les feuillages luxuriants des arbres de nos jardins, de nos cours et de nos allées se colorent de jaune, de rouge et de marron, nous offrant ainsi un spectacle qui nous enchante à chaque fois.
Le seul inconvénient est qu’à chaque fois ces feuilles finissent par recouvrir les surfaces externes amenant le désordre et plusieurs problèmes.
Si vous êtes un vrai maniaque de l’ordre, même en dehors de la maison, un amant du jardin parfait, ou plus simplement si vous aimez voir les espaces externes de la maison, de l’immeuble ou de la villa dans laquelle vous vivez toujours propres et précis alors un beau souffleur-aspirateur à feuilles est ce qu’il vous faut !

Cet instrument est très utile et très efficace pour se débarraser des tas de feuilles et de la majeure partie des résidus de végétation que, durant certaines périodes de l’année, nous trouvons par terre, dans les angles, dans les recoins ou encore sur notre mobilier de jardin, dans notre jardin, notre allée ou sur une route privée.

Pour ceux qui ne sont pas experts dans le secteur et n’ont pas la main avec les machines pour l’entretien des extérieurs, le choix du meilleur souffleur et aspirateur à feuilles pourrait sembler compliqué et laborieux, jusqu’au point de vouloir laisser tomber, en oubliant que dehors se trouvent un jardin et une cour pleins de feuilles.
Pas d’inquiétude ! c’est beaucoup plus simple que ce que vous croyez ! Il suffit de savoir quelle est l’utilisation que vous comptez en faire et de connaître les principaux éléments techniques, les plus importants.

Souffleur à feuilles thermique à dos en action dans un parc

Où sera-t-il utilisé ? Dans un grand ou petit jardin ? Pour une utilisation amateur ou professionnelle ? Quelles fonctions doit-il avoir ? Et la puissance ? Thermique, à batterie ou électrique ? Quelle typologie est la plus adaptée ?
Voilà les principales questions qu’un usager normal qui veut acheter un souffleur aspirateur se pose au moment du choix de l’outil pour ses travaux.

Avec notre nouveau guide d’achat, nous chercherons à vous apporter des solutions en répondant à ces questions et en vous mettant en condition de choisir le modèle le plus adapté à vos besoins.


    1. Souffleur & Aspirateur pour Feuilles

Les souffleurs à feuilles sont très utiles pour le nettoyage et l’entretien des extérieurs. Il en existe de différentes typologies et combinaisons, mais elles sont toutes conçues pour la même finalité d’utilisation : enlever les tas de végétation comme les feuilles, les branches, les fleurs, des couches fines de terre ou de sable et même, pour les modèles plus puissants et thermiques, les fines couches de neige poudreuse et non compacte ou gelée (maximum 4-5 cm).

Grâce a un système d’émission de forts jets d’air (et d’aspiration, dans le cas des modèles avec fonction aspiration), alimenté par la puissance d’un moteur thermique ou électrique, ces outils sont en mesure de diriger les résidus organiques végétaux (et pas seulement) déposés à terre au fil du temps, en les accumulant sur un unique point afin de simplifier la phase de récolte et de nettoyage.

Comme nous l’avons déjà mentionné ci-dessus, nous trouvons sur le marché d’aujourd’hui différents modèles, tous avec la même finalité mais avec des fonctions différentes.

Nous en trouvons exactement quatre :

  • Les Souffleurs “simples”, qu’on utilise pour souffler les feuilles, les branches et autres déchets organiques
  • Les Aspirateurs “simples”, qui sont en mesure d’aspirer uniquement,
  • Les Multifonctions 2 en 1, avec double fonction (soufflage + aspiration),
  • Les Multifonctions 3 en 1, qui, par rapport aux précédents, sont aussi en mesure de broyer le matériel aspiré.

En bref, un allié valide et fonctionnel pour l’entretien des extérieurs, qui nous permettra d’avoir des jardins, des cours, des allées et des garages toujours précis et parfaits, en peu de temps, sans stress, et sans trop d’effort.

Mais voyons maintenant de près quelles sont les 4 typologies que nous avons citées.


    2. Fonctions

Comme nous l’avons déjà précisé, les quatre typologies présentées dans ce guide se distinguent par leurs fonctions : d’un côté nous avons les outils spécifiques ou monofonctions comme les aspirateurs et les souffleurs que nous indiquons comme « simples”, ou bien les multifonctions, qui sont divisés en modèles à double fonction (aspirateur et souffleur) et même triple fonction (aspirateur + souffleur + broyeur).

Évidement, la fonction principale qui donne son nom au produit, est celle de “souffleur”, qui consiste à générer un flux d’air assez puissant pour permettre aux feuilles, déchets et résidus organiques divers d’être déplacés et accumulés.

De l’autre côté en revanche, nous avons la fonction « aspirateur« , qui consiste à générer un flux d’air en direction opposée à celle de la fonction précédente qui permettra d’aspirer le matériel que nous voulons éliminer. Cette fonction remplace définitivement le bon vieux râteau pour la récolte des feuilles.

Enfin, nous avons la fonction “broyeur”, présente sur de nombreux modèles, combinée à la fonction aspiration. Grâce à un appareil de coupe interne composé d’une ou deux lames, cette fonction permet de broyer très facilement les divers résidus végétaux, comme les feuilles, les fleurs et les petites branches, qui sont aspirés par l’appareil.
Les modèles avec la fonction broyeur, appelés “Multifonctions 3 en 1”, sont équipés d’un sac de récolte dans lequel le matériel aspiré et broyé sera dirigé.

En général, pour utiliser correctement les modèles multifonctions 3 en 1 (aspirateurs + souffleurs + broyeurs), il faudrait procéder comme suit :

  1. Commencer en utilisant l’appareil en mode “souffleur”, en dirigeant le jet d’air vers le matériel que nous voulons enlever jusqu’à l’accumuler en un ou plusieurs tas.
  2. Cette opération terminée, le matériel sera bien disposé en ordre et en tas et facile à récolter. À ce point, il faut convertir la machine en aspirateur et procéder avec la “récolte” du matériel précédemment accumulé.
    Lors de cette phase, le matériel est aspiré par l’embout, passe dans le système de broyage et est déposé dans le sac de récolte prévu à cet effet.

Ces instruments sont conçus pour simplifier et accélerer le passage d’une fonction à l’autre, et, en outre, ils n’ont besoin d’aucun outil ou accessoire supplémentaire à l’installation compliquée.


    3. Alimentations

Un autre détail très important à prendre en compte lors du choix du modèle de souffleur-aspirateur est l’alimentation.
Cette catégorie de produits peut être sous divisée en 3 macro catégories : thermique, électrique et à batterie.
Voyons maintenant de quoi il s’agit précisemment.

3.1. À moteur thermique

Étant alimentés par un moteur à 2 ou à 4 temps, les modèles à moteur thermique sont très performants et sont en mesure de générer un flux d’air assez puissant et rapide pour permettre l’aspiration des résidus même les plus grands ou lourds. C’est justement pour cette raison qu’ils se révèlent être des appareils particulièrement conseillés pour les travaux plus intenses, comme le nettoyage de grandes superficies et de jardins spacieux généralement supérieurs à 1000 m².

En plus de l’entretien du moteur, qui est absolument fondamental sur ces machines, les souffleurs-aspirateurs thermiques ont d’autres inconvénients par rapport à leurs « concurrents » :

  • Tout d’abord, le poids, qui est nettement supérieur par rapport aux autres modèles (les moteurs thermiques vont de 4 kg à 18 kg, tandis que les souffleurs électriques ne dépassent généralement pas les 6 kg et partent d’un poids de 3 kg environ).
  • Le niveau de nuisance sonore (même si les moteurs quatre temps sont plus silencieux que les moteurs deux temps, il s’agit d’une typologie d’aspirateurs-souffleurs beaucoup plus bruyants par rapport aux modèles électriques ou à batterie).
  • La pollution (un moteur thermique est beaucoup moins écologique que les alternatives électriques).

3.2. Électrique

En revanche, les modèles “électriques” sont dotés d’un moteur qui a besoin du courant électrique pour fonctionner. Dans ce cas, il est fondamental d’avoir à disposition une prise de courant. En plus de cette “limite”, il faut prendre en compte le fait que ces modèles sont surtout conçus pour une utilisation de type hobby/domestique et donc pour une utlisation plus circonspecte, sur des surfaces plus petites, car ils sont moins puissants que les souffleurs-aspirateurs à moteur à 2 ou à 4 temps.

Par rapport à la variante avec moteur thermique, les modèles à moteur électrique n’exigent pas d’opérations d’entretien particulières et, en outre, ils peuvent être démarrés beaucoup plus facilement. Tandis que sur les modèles thermiques on trouve normalement un lanceur pour le démarrage, dans le cas présent il n’est pas nécessaire de trop forcer et il suffit d’actionner les boutons de démarrage automatique pour le faire fonctionner.

3.3. À Batterie

Pour conclure, nous trouvons les modèles à batterie : très similaires aux modèles électriques sous de nombreux aspects, ils démarrent également grâce à un simple bouton et n’ont pas besoin de grandes opérations d’entretien.

Légers, pratiques et très silencieux, les modèles à batterie, comme les modèles électriques, ont une puissance inférieure à celle des moteurs thermiques, qui varie beaucoup en fonction de la batterie au lithium qui les alimente.
Dans ce cas aussi, nous parlons d’appareils plus conseillés pour des utilisations de niveau hobby sur des surfaces réduites non excessivement grandes. Cela s’explique par le fait que les typologies de batteries utilisées sur ces modèles vantent une autonomie qui va de 45 à 75 minutes, qui permet des utilisations sur des périodes réduites.
C’est donc un produit moins professionnel mais plus léger et confortable à utiliser, surtout si notre physique ne nous permet pas de travailler sur de longues périodes avec une charge sur le dos.


    4. Typologies

En plus de l’alimentation, un autre élément caractérisant et est la typologie de modèle, qui est étroitement liée au type d’alimentation et surtout au poids, un élément très important lors du choix du produit, que nous analyserons ensuite.

Il existe trois variantes principales d’aspirateurs & souffleurs à feuilles pour le jardin : les modèles portatifs, à dos ou à roues.

4.1. Portatif

Les souffleurs-aspirateurs à main (ou portatifs) sont les plus légers et les plus faciles à transporter et à manier, un peu grâce à leur poids contenu, un peu pour leur structure.
En effet, ces modèles sont dotés d’une poignée pratique, c’est-à-dire le point depuis lequel l’appareil sera tenu et manipulé.
Les modèles de cette catégorie sont équipés d’une sangle pratique qui permet de les porter et de les transporter durant les sessions de travail.

4.2. À dos

En revanche, les souffleurs-aspirateurs à dos sont des modèles thermiques et sont généralement plus lourds et plus encombrants.
Pour en faciliter l’utilisation, le transport et la maniabilité, ils sont chargés sur le dos de l’usager grâce à des bretelles ou bien grâce à de véritables harnais dotés de rembourrage pour améliorer l’utilisation et le confort de l’usager.

4.3. Sur roues

Enfin, nous avons les souffleurs-aspirateurs sur roues. Ces modèles sont très pratiques grâce aux petites roues positionnées sur la pointe de l’embout qui facilitent le déplacement.


    5. Facteurs importants

Avant de procéder à l’achat d’un aspirateur souffleur, il faut garder à l’esprit certains aspects importants de manière à arriver au choix du modèle le plus adapté à vos exigences d’utilisation.
Nous nous référons aux caractéristiques techniques, qui sèment la confusion car elles sont parfois difficiles à comprendre, surtout pour un usager qui n’est pas expert ou qui débute, mais qui font la différence sur un aspirateur souffleur à feuilles.

5.1. Puissance

L’aspect principal à prendre en compte lors de l’achat d’un aspirateur-souffleur est justement la puissance.  Elle est indiquée en Watt (W) sur les modèles à moteur électrique et en chevaux (CV) sur les modèles à moteur thermique 2 temps ou 4 temps.

Il va de soi qu’un aspirateur souffleur avec une bonne puissance sera aussi plus efficace et performant, permettant de travailler plus rapidement et sans trop d’efforts par rapport à un modèle de puissance plus contenue et limitée.

En ce qui concerne les moteurs thermiques, ils vont d’une cylindrée (cm3) de 25 cm3 pour les modèles hobby à 75 cm3 pour les modèles plus professionnels, et un moteur professionnel haute gamme est en mesure de générer un jet d’air qui peut aussi atteindre les 500 km/h.

Un aspect à prendre en compte au moment de l’achat des modèles avec fonction broyeur, est la turbine, ou plus précisemment les matériaux avec lesquels est fabriqué cet élément fondamental pour le broyage du matériel aspiré.
On trouve de nombreux modèles sur le marché, certains avec la turbine en plastique, moins chers, et d’autres avec la turbine en métal, plus chers mais plus résistants.
Un modèle très puissant avec un bon débit, avec du matériel léger comme des feuilles et des petites branches aspirera inévitablement quelques cailloux ou bouts de matériel plus lourds, qui pourraient faire des bosses ou endommager cette partie jusqu’à la compromettre et devoir la remplacer.

5.2. Variateur de vitesse

Étroitement lié à la puissance, le variateur de vitesse est un autre composant de l’aspirateur-souffleur pour lequel il vaut la peine de perdre quelques minutes de réfléxion.
Cet élément sert à régler la puissance de l’appareil lors des opérations de soufflage et d’aspiration.

Pourquoi est-il si important ?
Comme nous l’avons précisé ci-dessus, surtout pour les modèles plus puissants et performants, comme par exemple les modèles thermiques, le régulateur de vitesse peut permettre à l’appareil d’aspirer uniquement une partie du matériel qui se trouve sur la trajectoire du jet, laissant ainsi les éléments les plus lourds comme les cailloux, le gravier, les bouts de terreau et autres parties qui pourraient endommager l’appareil si elles sont aspirées.

5.3. Capacité

La capacité est un facteur fondamental pour ces modèles avec fonction aspiration et broyage. Avec le terme « capacité » nous nous référons à la capacité du sac de récolte vers lequel est dirigé le matériel récupéré par l’aspirateur : plus grande est la capacité du sac de récolte, moins nous devront interrompre le travail pour aller le vider.

Une bonne capacité est très importante afin de travailler sereinement sans avoir le stress de devoir vider le sac de récolte fréquemment. Avoir un appareil avec un sac de récolte adapté, à l’utilisation que nous en ferons et à la typologie de modèle sur lequel il est installé, est très important et doit bien être évalué au moment de l’achat.

5.4. Poids

Vous pouvez acheter l’aspirateur souffleur le plus puissant au monde mais s’il n’est pas adapté à votre travail et à vous-même, il n’aura pas la même valeur.
Imaginez que vous achetez une machine trop lourde pour vos capacités physiques et que vous devez travailler sur une surface très vaste. Êtes-vous sûr que vous ne regretterez pas ce modèle plus léger et pratique que vous aviez repéré ?

Cette caractéristique doit être évaluée avec beaucoup d’attention, particulièrement si vous utilisez un aspirateur souffleur thermique pour travailler sur de grandes surfaces. Dans ces cas, ça vaut vraiment la peine de prendre en considération l’aspect du poids pour ne pas se retrouver face à des travaux effectués avec un appareil qui n’est pas à notre portée, qui pèse excessivement sur nos bras et sur notre dos.

5.5. Nuisance sonore

Un autre aspect important est le niveau de nuisance sonore, en particulier si vous devez travailler dans des environnements avec des restrictions liées à la pollution sonore, comme les espaces verts de co-propriété, les jardins et les parcs de zones résidentielles ou bien n’importe quel contexte où vous risquez de troubler le calme publique avec le bruit sans pareil du moteur thermique de la machine.

En ce qui concerne cette caractéristique, les critiques principales concernent les modèles thermiques, sur lesquels les moteurs sont clairement plus bruyants par rapport aux modèles électriques ou à batterie.

Disons que le bon compromis entre puissance et niveau de nuisance sonore se trouve sur les appareils qui tournent autour de 85 decibels (dB).

Pour éviter des inconvénients désagréables, nous vous conseillons de toujours connaître les décibels produits par l’aspirateur-souffleur et de contrôler le règlement communal en vigueur en matière d’émissions sonores et de pollution acoustique qui, rappelons-le, peut varier de territoire à territoire.

5.6. Batterie

En ce qui concerne les modèles alimentés à batterie, il faut réfléchir un instant à la durée et à la qualité.
Tout d’abord, nous vous conseillons de vérifier que la batterie installée soit à ions lithium, plus innovante, plus sûre et surtout plus durable par rapport à d’autres modèles.
Il est important de pouvoir travailler en toute tranquillité avec un outil qui supporte l’utilisation qu’on veut en faire, sans devoir s’arrêter toutes les 20 minutes pour recharger la batterie ou pour la changer. Disons que, pour pouvoir travailler avec une autonomie discrète, un bon aspirateur-souffleur électrique à batterie poussé au maximum de sa puissance devrait avoir une autonomie d’environ trois quarts d’heure.


    6. Marques

Parmi les conseils que nous souhaitons vous donner avant de procéder à l’achat d’un aspirateur-souffleur à feuilles, il y a celui de donner une importance particulière aux marques connues. Comme pour les autres typologies de produits, même dans ce cas choisir une marque sérieuse, connue et fiable est synonyme de qualité et de sécurité.

Nous avons rassemblé ci-dessous quelques marques classées par type d’ alimentation :

Leave a Reply

Your email address will not be published.